EDITO (septembre 2017)

Chers Amis,

Au mois de Juin s’est tenue l’assemblée générale annuelle de l’association La Tour Pour Tous toujours vaillante.
En guise de rapport moral, j’ai rappelé que les actions menées pendant cette année ne sont que le prolongement de la mission que notre association s’est donnée à son origine: rendre incontournable la démocratie citoyenne qui fait défaut dans notre commune, et proposer un mode de gouvernance ouvert et participatif.
Au niveau local, nous sommes ainsi à la fois des contrôleurs de la gestion communale, des lanceurs d’alerte, et une force de proposition de solutions d’avenir. Nous informons de ces actions tous ceux qui s’y intéressent par des comptes-rendus, ou des textes régulièrement actualisés, sur le site de l’association latourdaiguespourtous.fr. Vous y trouverez des réflexions récentes à propos de l’urbanisme et notamment du PADD annonçant le PLU, de la culture et du Château, sujets sur lesquels, entre autres, nous avons beaucoup travaillé et sur lesquels nous dénonçons toujours l’absence de commission. Sur le terrain nos 4 élus  agissent, autant qu’ils le peuvent :

  • José Olive suit les questions agricoles et est membre de la commission des travaux (pour autant qu’elle se réunisse ou qu’il y soit invité).
  • Laurence Pyrault siège aux commissions concernant l’école  et à celle des associations ou elle s’occupe activement de la section danse d’arts et loisirs.
  • Romain Brette siège à Cotelub où il suit les dossiers de la zone du Revol, les dossiers concernant l’économie, la communication et les entreprises.
  • Notre 4ème élue, Emeline Fauvel, à la suite de problèmes de santé importants a dû démissionner en début d’année après avoir vaillamment assumé ses fonctions de conseillère municipale pendant la première moitié du mandat.
  • C’est Anne-Marie Reynaud, la suivante sur notre liste, qui a pris automatiquement sa place, ce qu’elle a accepté avec enthousiasme. Anne-Marie est issue d’un très ancienne famille du village qu’elle connait donc parfaitement. Elle a accepté de siéger dans les mêmes commissions c’est à dire celle des finances et celle du Centre Social.

Au niveau de la Politique en général, nous venons de vivre une année électorale dont la malheureuse abstention record aux derniers scrutins a traduit une probable lassitude de nos concitoyens. Dès la première phase on a pu voir les grands partis traditionnels se déconsidérer par leurs propres primaires. Celles-ci ont paru être pour chacun d’eux un laboratoire à échanges d’idées et de projets. Elle ont cependant abouti à la sélection dans chaque camp des plus intransigeants ou extrêmes, rendant les majorités silencieuses dépitées et les repoussant pour chacune vers un centre plus fédérateur.

Il y a 3 ans, en créant La Tour d’Aigues Pour Tous, nous avions prévu  cette désaffection à l’égard des étiquettes et partis traditionnels. Nous avions choisi d’être, non pas apolitique, mais sans étiquette, chacun étant libre de ses opinions au niveau des scrutins nationaux. Nous avons été alors, sinon visionnaires, au moins précurseurs en proposant aux Tourains de rassembler les meilleurs d’entre nous, qu’ils soient de gauche – mais pas trop –, de droite – mais pas d’extrême – ou du centre. Nous pourrions donc demander des droits d’auteur car le Président Macron a un peu « fait du La Tour Pour Tous »

On a vu par contre ici dans notre circonscription un nouveau candidat se tromper et faire une campagne trop appuyée sur les  apparatchiks locaux du PS, et il ne l’a pas emporté. Nous étions donc en avance, peut être trop, mais tout démontre que nous avions choisi la bonne voie, qui semble prévaloir aujourd’hui. Continuons donc !

Bonne rentrée à tous.