Bonne année 2018

Quelle année 2017 mes amis ! Et qu’en retiendrons-nous au profit de la nouvelle?

Une élection présidentielle inattendue qui a vu la faillite des grands partis traditionnels, éliminés à partir de primaires délétères, et l’élection du plus jeune président qu’ait connu notre république. Souhaitons-lui bonne chance pour la France et les Français !

Des élections législatives qui ont entraîné l’élimination d’un grand nombre d’élus depuis trop longtemps accrochés à leurs mandats, remplacés par de jeunes nouveaux. Souhaitons-leur bonne chance aussi!

Les témoignages de femmes, ou d’hommes, qui ont eu à subir un jour l’inacceptable et qui ont osé témoigner parce qu’enfin la protection due est aujourd’hui un droit.

La disparition de Simone Veil: « Notre héritage est là, entre vos mains, dans votre réflexion et dans votre cœur, dans votre intelligence et votre sensibilité. Il vous appartient que la vigilance ne soit pas un vain mot, un appel qui résonne dans le vide de consciences endormies. Ce monde est le vôtre. Les cendres d’Auschwitz lui servent de terreau». Souhaitons-nous de ne pas l’oublier !

La disparition de Jean d’Ormesson: « On passe quand même très peu de temps ici, non? Ca va très vite, alors autant en profiter. Autant essayer d’être heureux, et de tâcher de rendre les autres heureux». Souhaitons-nous de nous le rappeler souvent!

La disparition de Johnny: Souhaitons-nous aussi de continuer à chanter et danser sur «toute la musique que j’aime» !

N’ont par contre pas disparu en cette fin d’année les intégristes de tous poil, et aujourd’hui ceux de la laïcité qui veulent interdire les crèches publiques, symboles d’une tradition culturelle vieille de 2000 ans. Ceux-la même qui se révolteraient si on leur enlevait leur jour férié de Noël, du dimanche et du lundi de Pâques, du jeudi de l’Ascension et du lundi de Pentecôte. Pauvre laïcité à son tour dévoyée!

Et on pourrait ajouter d’autres exemples grotesques de tentatives  pour imposer une pensée unique, comme celui de la maire de Paris voulant remplacer «patrimoine» par «matrimoine»! Ou jusqu’où peut aller le ridicule…

Souhaitons-nous que ces extrémistes nous fichent enfin la paix pour une nouvelle année heureuse et sereine pour tous, dans la liberté de pensée et de choix pour chacun. Souhaitons aussi qu’à La Tour d’Aigues l’esprit de clan finisse par disparaître au profit d’une vraie démocratie participative.

Bonne année à tous!

Antoine Medvedowsky