Edito

Chers Amis,

voeux2017Une nouvelle année commence. En guise de vœux, je voudrais vous proposer tout simplement, au nom de La Tour d’Aigues Pour Tous, d’avoir confiance en demain, d’accepter que le plus bel endroit auquel rêver est l’avenir, et de ne pas écouter et croire les déclinistes et populistes de tout poil qui se multiplient !

Non tout n’est pas pourri, non tout n’était pas mieux avant !…

Le XXème siècle a été le plus meurtrier de toute l’histoire de l’humanité, avec ses 40 millions de morts à nos portes. L’Union Européenne actuelle, souvent si décriée, vient au contraire de nous offrir 65 années de paix continue, ce que notre continent n’avait jamais connu depuis des siècles. Il paraît bien criminel de vouloir la défaire.
Les progrès de la science, et de la médecine notamment, nous ont permis de gagner 20 ans de vie en 50 ans, ce qui ne s’était jamais produit non plus, et nous comptons en France aujourd’hui mille fois plus de centenaires qu’en 1950. C’est presque une génération de plus pour chacun et la possibilité pour beaucoup de connaître ses arrière-petits-enfants.
Nous avons 2 enfants par couple, ce qui est mieux que partout ailleurs, et assure le renouvellement des générations et la pérennité de la culture. Aujourd’hui, les femmes choisissent aussi le moment de leur maternité, ce qui a grandement contribué à rendre leur statut égal à celui des hommes.
L’air de nos agglomérations est, quoi qu’on en dise, plus sain qu’il y a 25 ans, avec une baisse du taux de dioxyde d’azote et de souffre et du taux de particules fines. La superficie de la forêt a augmenté de 5% en 25 ans pour retrouver celle qu’elle avait au Moyen-âge ! Aujourd’hui Marseille est à 3 heures de Paris et l’on est passé de 15000 à 3500 morts par an sur les routes de France.
La suppression de la peine de mort n’a pas empêché que le nombre d’homicides ait été divisé par 3. Dans le même temps, les violences et agressions sexuelles ont aussi été divisées par 3.
Acheter un kilo d’orange en 1960 nécessitait 50 minutes de travail payées au SMIG ; 12 minutes suffisent aujourd’hui. Le temps total consacré au travail sur toute une vie est passé dans le même temps de 20% à 10%.
Chez nous toujours, l’Encyclopedia Universalis coûtait en 1980 l’équivalent de 1500 € et elle est aujourd’hui accessible et gratuite sur internet, comme de multiples accès à la culture qui ne sont plus l’apanage des seuls riches.
Vraiment, ce dont nous bénéficions aujourd’hui paraîtrait miraculeux à nos anciens, même si chômage et déficits publics doivent nous imposer de respecter de nouvelles règles de gestion plus sérieuses et raisonnables.
En 2017, sachons ne pas écouter le chant des sirènes et tomber dans le piège des populistes de tout poil qui nous proposent de tout casser (pour se faire une place au soleil pour eux-mêmes, peut-être ?…)
Ayons confiance en demain ; c’est le plus bel endroit auquel je vous souhaite de rêver. Souhaitons-nous qu’il soit encore meilleur qu’aujourd’hui.

Bonne Année à Tous !

Antoine MEDVEDOWSKY