PLAN LOCAL D’URBANISME

Lettre de l’association LA TOUR D’AIGUES POUR TOUS adressée en mairie dans le cadre de la consultation préalable au projet d’aménagement et de développement durables, préparant le futur PLAN LOCAL D’URBANISME

« Le projet d’aménagement (voir ici le texte du PADD) appelle quelques commentaires et interrogations.

Commentaires

  1. Le registre ouvert au public porte sur l’étude réalisée par la société G2C de mars 2017. La présentation publique du 4 Mai 2017 s’appuyait sur un document très détaillé, qui, au moment où nous publions, n’a pas été mis à disposition du public. Il aurait été utile, pour l’information des Tourains, que le document exhaustif puisse être consulté. Il permettrait peut-être de lever quelques interrogations.

  1. Le document définit les orientations générales. Pour certaines, des pistes de réflexions sont proposées. Pour d’autres, on en reste à de simples déclarations d’intention.

  1. L’intercommunalité s’est dotée d’un schéma de cohérence territorial qui assure les équilibres au sein de la communauté des communes du sud Luberon. Le PADD de La Tour d’Aigues, comme le PLU qui suivra, ne prennent pas en compte les projections d’évolutions des villages voisins : démographie, urbanisme, circulation…

  1. Ce projet est basé sur un accroissement de la population de 1,2% par an, alors que les derniers chiffres de l’INSEE donnent un taux de 1,4% . (Le SCOT retient 1,3%.)

(Source : Insee, CLAP (connaissance locale de l’appareil productif) en géographie au 01/01/2014)

Interrogations

Alors que l’intercommunalité s’est dotée d’un schéma de cohérence territorial qui assure les équilibres au sein de la communauté des communes du sud Luberon, pourquoi la municipalité de La Tour d’Aigues n’a-t-elle pas souhaité mettre en place un PLUi ? En souhaitant garder la maîtrise du foncier, la Tour d’Aigues se prive des synergies et économies d’échelle de réalisations concertées : réseaux, transports, circulation, infrastructures communes…

  1. Point A1-01

Nous comprenons que La Tour d’Aigues veuille garder un esprit village. Nous ne comprenons pas pourquoi il faille limiter la croissance de la population à 1.2% par an, jusqu’en 2025 ?

  1. Point A1-02

Comment assurer aux futurs habitants la qualité de vie promise ? Actuellement, les habitants du centre du village ne sont pas satisfaits des conditions de vie très difficiles, (bruits intempestifs, peu de places de stationnement, ruelles étroites et sombres, etc…) ? La proposition de transformation des bâtiments du Collège ND est à cet égard peu compréhensible. Quelle qualité de vie pour les futurs logements donnant sur la Rue A. de Très, bruyante et dangereuse… ?

  1. Point A1-03

Le plan prévoit une mixité sociale dans le parc des logements qui seront

construits/réhabilités dans le périmètre urbain. Aujourd’hui, certaines catégories sociales désertent le centre ancien : qualité de vie dégradée, commodités de stationnement insuffisantes, nuisances sonores, incivilités. Comment inverser cette tendance ? Existe-t-il une politique volontariste de réhabilitation globale du centre ancien qui permette d’atteindre l’objectif de 30% de logements sociaux, et donc de 70% de logements destinés à des catégories plus favorisées. Quels sont les aménagements urbains qui apporteront une cohérence à cette réhabilitation ?

  1. Point A2-09

Le projet fait état de logements vacants en centre ville, constituant un potentiel de densification de l’habitat. Quels sont les leviers qui permettraient d’inciter les propriétaires de ces maisons de village à les réhabiliter et à les mettre sur le marché ? Comment réhabiliter des logements vacants, qui ne sont pas la propriété de la ville, quand celle-ci ne veut pas faire d’investissements ?

  1. Point A2-011

Comment donner la priorité aux piétons quand on ne décrit pas la place faite aux véhicules dans le projet ? Le projet ne propose à aucun moment une réflexion sur un plan de circulation global. La liaison RD 956 et RD 120 arrive dans un étranglement et va orienter les camions et les cars vers le centre-ville, seule possibilité de passage vers l’est de la ville, en direction de Grambois etc… La commune devrait s’interroger sur la nécessité inéluctable du contournement du village, même si cette réalisation ne se fait pas avant 2025. Ce point très important doit déterminer le futur plan de circulation de LTA.

  1. Point A3-014

Comment est-il possible d’envisager un parc accrobranche sur le secteur du Grand Vallon, alors qu’il est répété de nombreuses fois que les terres doivent être protégées et qu’il faut éviter le mitage ? »

Cette lettre représente l’association La Tour d’Aigues Pour Tous, comprenant environ 120 adhérents à jour de leur cotisation, qui co-signent ce courrier.