Edito

Chers Amis,

En ce début de printemps 2017, quoi de neuf à La Tour d’Aigues ?

Il y aura bien sûr dans quelques semaines l’élection présidentielle, avec le devoir pour chacun d’entre nous d’aller voter car la démocratie se défend d’abord en la respectant et donc en la faisant vivre. A charge pour chacun de le faire en son âme et conscience, programme contre programme, en essayant de ne pas se laisser abuser par des anathèmes lancés de part ou d’autre.

Sur le plan municipal nous sommes exactement à mi-mandat et c’est le temps légitime d’un premier bilan.

Si l’on reprend ce qui était inscrit dans le programme du candidat devenu Maire, 4 réalisations ont été menées à leur terme en 3 ans : la rénovation et requalification de la rue Medvedowsky (attendue depuis plus de 10 ans), la salle d’Arts et Loisirs sur le square Guy Lezaud, le changement d’une partie des lanternes pour l’éclairage public par des nouveaux éclairages à basse consommation, et les 8 appartements au bas de la rue Antoine de Très. Ce sont donc seulement ces 4 engagements, au demeurant très utiles, qui ont été tenus et achevés à ce jour…

Car les réalisations annoncées ici ou là mélangent en effet souvent allègrement ce qui avait déjà été inauguré auparavant, et avait donc déjà été utilisé comme bénéfice de l’action passée, et les réalisations à venir, qui n’ont pas encore débutées mais seront ainsi comptabilisées également à plusieurs reprises!

Espérons que dans la deuxième moitié de ce mandat le PLU que nous devons avoir reprendra les grands arguments élaborés dans notre programme des dernières élections:

1/ Ce que nous avons appelé la trame verte et bleue mettant en valeur les espaces verts et parcours santé le long des rives de l’Eze et dans le vallon de l’Ourgouse, à partir d’une entrée de village paysagée et accueillante.

2/ La reconquête des espaces de vie piétonnier dans le centre village au profit des la vie sociale et des commerçants de proximité: Par la requalification de nos places en espaces de déambulation et de rencontres; par l’élargissement des trottoirs et la généralisation des rues à sens unique afin d’en diminuer toutes les nuisances (donc avec un «vrai» plan de circulation); par un grand parking au niveau du stade Garcin, accompagné d’espaces verts plutôt que d’une simple densification de l’habitât.

3/ La poursuite de l’extension de la zone d’activité du Revol le long des axes de communication et non plus au niveau du plus beau plateau viticole de la commune.

4/ La préservation de ces territoires agricoles, de ces paysages et de leurs cabanons, qui sauvegarde notre identité et notre patrimoine et contribue en outre à dynamiser le tourisme, deuxième richesse de notre économie.

De notre côté, nos élus d’opposition, très assidus et actifs dans les commissions auxquelles ils participent lorsqu’ils y sont conviés, sont à la disposition des concitoyens qui les sollicitent. Ils n’ont hélas toujours pas pu obtenir de commissions municipales d’urbanisme et d’appel d’offres dont nous restons une de rares communes dépourvues.

Bon printemps à tous!